Envoyer question rapide
Mettre à jour: 2018/12/11 Biographie Livres Articles Images Cours Discoure Questions Information (Nouvelles) Contactez-nous
Sélectionnez une langue
Suivez-nous...
Dernières Nouvelles Nouvelles aléatoires Nouvelles abondaient vision

LA TRISTE DESTINÉE DES FEMMES AU COURS DE L'HISTOIRE


LA TRISTE DESTINÉE DES FEMMES AU COURS DE L'HISTOIRE 
 
Au nom de Dieu, Clément et miséricordieux
"Marie était la Dame des femmes de son époque, mais ma fille, Fatimeh, est la Dame de toutes les femmes du monde, de la première à la dernière." Le Prophète Mohammad (Que la paix soit sur lui)
Les femmes ont eu un pénible destin au cours de l'histoire et, comme physiquement, elles étaient plus faibles que les hommes, les dictateurs et les injustes ont essayé d'écraser leur personnalité humaine. Quel crime n'ont-ils pas commis dans ce but! La personnalité de la Femme, particulièrement dans le contexte de l'Arabie pré-islamique plus que partout ailleurs (vu que à cette époque, le monde entier était plongé dans l'Ignorance), était piétinée.  La situation des femmes était telle qu'elles étaient échangées comme des marchandises.    Elles n'avaient aucun droit à l'héritage. Les hommes considéraient honteux pour eux la naissance des filles et, comme nous le savons, ils les enterraient vivantes; le plus étonnant encore, c'est qu'ils négligeaient même les lois naturelles dans ce domaine. Ils disaient que "les enfants de nos filles ne sont pas nos enfants; nos enfants sont seulement ceux de notre fils". Et ce slogan, depuis ce temps-là, est rapporté dans l'histoire comme la base de cette même pensée:Les fils de nos fils sont nos fils, mais les fils de nos filles sont les fils des hommes qui ne sont pas des nôtres ! "
   Mais, l'Islam qui venait d'entrer dans la lutte pour rendre leur importance aux valeurs humaines et divines combattit avec acharnement contre cette pensée ignorante et se révolta pour la reconnaissance de la personnalité perdue des femmes. Son action s'effectua 
a.    par le biais d'exhortations. de conseils et d'enseignements culturels; 
b.    en établissant des lois au bénéfice des femmes et en les faisant participer à la vie de la communauté; 
c.    et enfin, par la dureté de son action devant des gens qui n' étaient pas prêts à se soumettre à la Vérité.
  Un hadith rapporte: Asmae bente Amis, femme de Djafar ibn Abou Taleb, qui revenait avec celui-ci de Habacheh, rendit visite aux femmes du Prophète. Une des premières questions qu' elle leur posa fut: "Est-ce que dans le Coran des versets ont été révélés au sujet des femmes?" Les femmes du Prophète lui répondirent qu'elles n'en s’avaient rien. Puis, Asmae se rendit chez le Prophète et lui demanda:         "Ô Prophète de Dieu, est-ce que le sexe féminin est voué à la perdition?" (Peut-être était-il de son droit de poser une telle question car elle avait vécu, pendant quelques années, loin du centre de la Révélation et parce qu' elle imaginait que les principes qui faisaient loi dans la société de l'Ignorance étaient encore en vigueur) Le Prophète lui répondit: "Pourquoi ?" Elle rétorqua: " Par ce que en Islam et dans le Coran, aucune qualité féminine n'a été valorisée comme pour les hommes!" Pourtant, cela se passait au cours de la cinquième année de l'Hégire, alors que dix huit ans avaient passé depuis le début de l'Islam et que, dans le Coran et dans les hadiths, il était souvent fait référence à la revalorisation de la personnalité féminine. De plus, pour réaffirmer cette nécessité, le verset 35 de la sourate " Les Confédérés" a été révélé.          Ce verset, en réalité, désigne toutes les valeurs qui sont les meilleures et qui se situent au dessus de toutes les autres, valeurs qui se trouvent à un même degré, tant chez les hommes que chez les femmes. Voici ces valeurs qui ont été répertoriées en dix catégories:Il est dit: 
(Coran 33, verset 35)

"Les hommes croyants et les femmes croyantes."
"Les hommes qui ont la foi et les femmes qui ont la foi."
"Les hommes soumis aux ordres de Dieu et les femmes soumises aux ordres de Dieu."
"Les hommes sincères et les femmes sincères."
"Les hommes patients et tolérants et les femmes patientes et tolérantes."
"Les hommes qui redoutent Dieu et les femmes qui redoutent Dieu."
"Les hommes qui donnent, sur le chemin de Dieu et les femmes qui donnent sur le chemin de Dieu."
"Les hommes qui font le jeûne et les femmes qui font le jeûne."
"Les hommes chastes et les femmes chastes."
"Les hommes qui se rappellent Dieu et lu femmes qui pensent à Dieu."
         "Dieu a prévu pour tous le pardon et leur donnera une récompense sans limite."
   C'est ainsi que l'Islam fit part de ses exigences dans Ce domaine et montra que les femmes et les hommes pouvaient marcher ensemble, côte-à-côte, sur le chemin de la vie, vers Dieu et vers les valeurs humaines; dans le Cas bien sûr où les hommes et les femmes jouissent de conditions égales.    Certaines personnes s'étonnent et se demandent comment l'Islam a donné aux femmes le droit d'exiger un salaire pour allaiter leurs bébés:
 "Faites habiter ces femmes là ou vous demeurez et suivant vos moyens... Si elles allaitent l'enfant né de vous, versez-leur une pension." (Coran 65, verset 6)
Les femmes peuvent exiger un salaire et une récompense pour allaiter leur cher enfant, particulièrement lorsqu' elle vit en commun avec le père!? Mais, il ne faut pas oublier que tous ces ordres ont été donnés parce que l'Islam considère que, non seulement la Femme est un être humain, mais elle jouit de tous les droits humains. Non seulement elle a le pouvoir de décision sur ses richesses et L'homme ne peut outrepasser les droits de la femme sans qu'elle y consente, mais, si elle le désire, elle peut aussi exiger son droit, même devant l'allaitement; oui, elle le peut! Imaginez donc l'influence profonde de cet ordre, à cette époque, dans un tel milieu!!     En résumé, les femmes, dans le monde entier, sont redevables à l'Islam de les avoir sauvées des griffes injustes des oppresseurs de l'histoire, à condition bien sûr que les ordres islamiques soient exécutés strictement dans ce domaine.